Points de repère

Depuis 2005, les médecins de l’Alliance sur les temps d’attente utilisent leur savoir-faire afin de créer des points de repère factuels pour des temps d’attente médicalement acceptables dans le cas de presque 1000 traitements dans 16 domaines de pratique. Que sont exactement les points de repère sur les temps d’attente ? Les points de repère représentent la durée maximale de la période pendant laquelle un patient devrait attendre pour obtenir un traitement, un examen ou une intervention et au‑delà de laquelle les données probantes démontrent que l’attente aura probablement des effets indésirables sur la santé du patient. On peut considérer les points de repère comme des objectifs pour le système de santé du Canada – si notre système fonctionne bien, les Canadiens devraient recevoir des traitements dans les délais indiqués. Il ne faut pas oublier non plus que dans beaucoup d’autres pays, les patients sont vus ou traités bien avant ces points de repère, qui doivent montrer l’attente absolue la plus longue. Pour en savoir davantage sur la façon d’établir les points de repère, voir la Foire aux questions.

Les points de repère de l’Alliance sur les temps d’attente comprennent :

Image of patients in waiting room

Je suis très reconnaissante d’avoir maintenant une date pour la chirurgie. Mais je suis très consciente du trop grand nombre de personnes qui sont encore dans l’attente d’une date.

-Beverley, Nouvelle-Écosse

 Avertissement : Les points de repère de l’Alliance sur les temps d’attente ont été établis à partir des meilleures données probantes disponibles, mais ils ne définissent pas une norme de soins et il ne faut pas les interpréter comme un avis réglementaire ou juridique. Les variations de la pratique peuvent être justifiées compte tenu des besoins du patient, des ressources et des limites particulières à l’établissement, au type de pratique ou à l’administration. Les membres de l’Alliance sur les temps d’attente n’assument aucune responsabilité civile ou légale découlant de toute erreur ou omission, ou de l’utilisation de tout renseignement contenu dans les présentes.