Chirurgie générale

Points de repère pour les temps d’attente en chirurgie générale

Cas d’urgence immédiate* Cas urgents Cas semi-urgents Cas prévus
Temps d’attente maximal pour recevoir un traitement  S.O. 2 semaines 6 semaines 16 semaines
Exemples d’interventions Viscère perforé, ischémie intestinale, appendicite aiguë avec perforation Colique biliaire persistante, cancer du côlon presque obstructif, biopsie des ganglions en cas de lymphome soupçonné, hernie étranglée réduite par un autre médecin Cancer du sein, cancer du côlon sans complication, cancers traités par chimiothérapie néoadjuvante, fistule colovésiculaire, hernie symptomatique, fissure anale réfractaire Maladie de Dupuytren, lipomes, hernie peu symptomatique, inversion de la stomie, chololithiase peu symptomatique

* Les cas d’urgence immédiate (c.-à-d., viscère perforé, ischémie intestinale, appendicite aiguë avec perforation) ne peuvent attendre et par conséquent ne sont pas inclus dans les discussions sur les temps d’attente.

† Ces exemples se veulent illustratifs et non exhaustifs. En définitive, il revient au chirurgien traitant de déterminer le niveau de gravité de la situation au cas par cas. Les détails de chaque cas particulier dicteront le niveau d’urgence.

Points connexes

Les temps d’attente en chirurgie générale

Site web de l’Association canadienne des chirurgiens généraux