Douleur chronique

Points de repère pour les temps d’attente dans le cas des patients souffrant de douleur chronique

État PREMIÈRE ÉVALUATION PAR UN SURSPÉCIALISTE DE LA DOULEUR APRÈS LA DEMANDE DE CONSULTATION DU MÉDECIN DE PREMIÈRE LIGNE *
Nerfs endommagés après une intervention chirurgicale ou un traumatisme† Dans les 30 jours
Douleur liée à des problèmes de disque† Dans les 3 mois
Douleur attribuable au cancer†‡ Dans les 14 jours
Exacerbations ou flambées de douleur chronique† Dans les 3 mois
Autres types de douleur chronique Dans les 6 mois

* Ces temps d’attente n’incluent pas les attentes subséquentes pour les programmes de réadaptation, les programmes de nature psychologique ou les interventions pouvant être jugées appropriées après la première consultation d’un surspécialiste de la douleur.

† Cas dans lesquels une intervention précoce pourrait être particulièrement bénéfique pour le patient. Ces cas peuvent servir de « sentinelles » : si les services à ces patients sont systématiquement fournis dans les délais cibles, alors les soins sont probablement fournis en temps opportun aux patients souffrant de problèmes semblables de douleur chronique.

‡ On recommande un service dans les 14 jours pour les patients qui n’ont pas accès à des services de soins palliatifs ou lorsqu’une équipe de soins palliatifs a demandé intervention particulière.

Éléments connexes

Points de référence en matière de périodes d’attente pour les patients atteints de douleur chronique : la position de la Société canadienne des anesthésiologistes (disponsible en anglais seulment)

Site web de la Société canadienne des anesthésiologistes