Il est temps de refermer l’écart : Bulletin de l’Alliance sur les temps d’attente (2014)

Sommaire

Il y a maintenant 10 ans que les premiers ministres ont signé l’Accord sur la santé de 2004. L’Accord sur la santé prévoyait notamment l’établissement de points de repère factuels sur les temps d’attente médicalement acceptables d’abord en cancérologie, cardiologie, imagerie
diagnostique, arthroplastie et rétablissement de la vue dans le contexte d’un effort visant à « réduire réellement » les temps d’attente. A-t-on réussi à réduire réellement les temps d’attente et de telle façon que les Canadiens peuvent avoir le même accès aux soins médicaux que la population d’autres pays industrialisés de premier plan?

2014 FR ATA Report CoverDepuis deux ans, l’Alliance sur les temps d’attente signale une tendance inquiétante : les progrès de la réduction des temps d’attente dans un éventail de soins médicaux nécessaires au Canada sont minimes ou nuls. L’analyse des données de 2014 sur les temps d’attente provinciaux révèle que des provinces commencent à réaliser des progrès importants et soutenus dans la réduction des temps d’attente dans les quatre domaines initiaux où il existe des points de repère — notamment l’Ontario, Terre-Neuve-et-Labrador et la Saskatchewan. D’autres ont poursuivi leurs efforts depuis trois ou quatre ans pour apporter des améliorations soutenues. Outre cette variation entre les provinces, une importante variation des temps d’attente persiste à l’intérieur des provinces et des collectivités. Les réductions des temps d’attente varient entre les diverses régions du pays, mais le volume des interventions réalisées dans les systèmes provinciaux de soins de santé — et en particulier dans les cinq domaines initiaux mentionnés dans l’Accord sur la santé de 2004 — a toutefois augmenté. Il ne faut pas l’oublier.

L’édition de cette année du bulletin de l’ATA inclut aussi, pour la cinquième année consécutive, une évaluation des sites Web provinciaux sur les temps d’attente. Nous sommes heureux de signaler que la qualité et la transparence des rapports affichés sur les sites Web de la plupart des provinces continuent de s’améliorer. Plus de provinces produisent des rapports sur les temps d’attente à l’urgence, en chirurgie du cancer, en pédiatrie et en endoscopie.

Dans la dernière section de son rapport de cette année, l’ATA décrit ce qu’elle considère comme les défis les plus importants auxquels doit s’attaquer la population canadienne pour avoir le même accès opportun que la population de la plupart des autres pays industrialisés et recommande des moyens de relever ces défis.

pdf_icon Lire le Bulletin de l’Alliance sur les temps d’attente de 2014

pdf_icon Lire le document d’information technique


 Articles connexes

Foire aux questions

Ressources pour les professionnels

Ressources pour les patients